News du tennis

  • Pas de finale pour la France, battue par les USA
  • Federer peut et veut redevenir N°1 mondial !
  • La France qualifiée pour les 1/2 finales !
  • 5ème titre en carrière pour Pouille
  • Wozniacki redevient n°1 mondiale
  • Mladenovic renoue enfin avec la victoire !
  • Bilan (H) : Federer est redevenu le boss
  • Bilan (F) : Wozniacki sur sa lancée du Masters
  • Federer remporte son 20ème titre !
  • 1er titre en Grand Chelem pour Wozniacki !
  • Tsonga et Pouille en chefs de file
  • NADAL ABANDONNE EN 1/4 vs CILIC
  • Federer toujours invaincu en Hopman Cup
  • Simon et Monfils titrés ce samedi
  • La Suisse remporte la Hopman Cup
  • Ils ont décidé de dire stop en 2017
  • Mladenovic et Garcia dans le Top 10
  • Tsonga remporte son 4ème titre de la saison
  • 1er titre depuis 2015 pour Sharapova
  • FEDERER DOMINE ENCORE NADAL EN FINALE
121uey11-q-24-04-2018.jpg

Pas de finale pour la France, battue par les USA

C'est fait, les Américaines sont en finale de la Fed Cup pour la deuxième année consécutive ! Et par connséquent, les Bleues n'en seront pas comme cela fut le cas en 2016. C'est bine dommage car il y avait mieux à faire ce week-end face à des Américaines, certes plus fortes sur le papier, mais qui n'ont pas été si sereines. A cette équipe de France il aura manqué une Mladenovic constante tout le week-end, et notamment ce dimanche, et une Pauline Parmentier (122ème WTA) beaucoup plus réaliste; La N°2 Française pourra s'en vouloir d'avoir fléchi mentalement à deux reprises dans ses simples alors qu'elle avait tous les atouts en mains pour, au moins remporter, un set à chaque fois. Mais voilà, en l'absence de Caroline Garcia (7ème WTA) et d'un manque de "profondeur de banc", si l'on peut dire, Mladenovic ne peut pas à chaque fois sauver la patrie. L'autre mauvaise nouvelle du week-end est qu'il s'agissait de la "der" de Yannick Noah, que l'on ne reverra plus à la tête de l'équipe de France de Fed Cup. Pour continuer l'aventure, il aurait fallu que Parmentier ne s'incline pas de justesse en deux sets (6/7(4) 4/6) face à Madison Keys (13ème WTA). Pourtant la Française, comme lors de son premier match face à Stephens, a mené 4/1 dans le 1er set avant de se faire rejoindre et perdre la première manche au tie-break (6/7(4)). Une aubaine pour l'Américaine qui remportait la seconde manche et envoyait du coup son équipe en finale face à la République Tchèque (10-11 novembre 2018).

Mladenovic impuissante

Après les matchs de ce samedi, la France et les Etats-Unis étaient donc à égalité (1/1) dans cette demi-finale de Fed Cup. Ce dimanche, le 3ème simple opposant 
Kristina Mladenovic (20ème WTA) à Sloane Stephens (9ème WTA) s'annonçait crucial pour donner l'avantage à l'une des deux équipes. Mais hélas, après seulement 54 minutes de match (!) c'est l'Américaine qui  remportait ce match en expédiant la Française en deux sets (6/2 6/0). La veille, la Nordiste avait eu le mental de revenir dans un match bien mal embarqué face à Coco Vandeweghe (16ème WTA) remporté en trois sets (1/6 6/3 6/2). Mais aujourd'hui, la Nordiste n'avait pas les armes face à une Stephens, bine supérieure. Avec 16 coups gagnants et 83% de premières balles de service, la Floridienne a été impériale en ne laissant que 2 jeux dans ce match. Menée 2/1, le sort de la France reposait alors sur Pauline Parmentier (122ème WTA). Et hélas, on connait la suite.

source tennisleader.

db4ghzb1wd-12-02-2018.jpg

Federer peut et veut redevenir N°1 mondial !

Grosse surprise et changement de programme de dernière minute ! Roger Federer (2ème ATP) a en effet confirmé sa participation au prochain tournoi ATP de Rotterdam (12 au 18 février), alors que l'an dernier il avait complètement coupé après sa victoire à L'Open d'Australie, avant de reprendre à Dubai, puis d'enchaîner avec les Masters 1000 américains d'Indian Wells et de Miami. Mais cette année une donnée vient tout changer ! Le Suisse n'est en effet qu'à 155 points de Rafael Nadal (1er ATP) de la place de N°1 mondial au classement ATP. Ce qui signifie qu'en cas de 1/2 finales en Hollande, qui lui rapporterait alors 180 points, Federer redeviendrait de nouveau N°1 mondial à 36 ans et 5 mois ! Un objectif loin de laissser insensible le Suisse, ce qui lui premettrait d'écrire encore un peu plus l'histoire en devenant le joueur le plus âgé à être N°1 à l'ATP. La probabilité que cela arrive est assez importante puisque Nadal n'a prévu de reprendre qu'à Acapulco (Mexique, 26/02 - 3/03), suite à sa blessure contractée à Melbourne (Psoas). A noter que le champion suisse n'a plus occupé la place de N°1 mondial depuis 2012.

source tennisleader.

v8z8a1czqu-12-02-2018.jpg

La France qualifiée pour les 1/2 finales !

Malgré les absences de Caroline Garcia et d'Océane Dodin (ndlr, refus de venir en sélection), d'Alizé Cornet (ndlr, non retenue par la FFT à cause de trois no shows), la France s'est donc qualifiée, aux dépens de la Belgique, ce dimanche à Mouilleron-Le-Captif  pour les 1/2 finales de  de la Fed Cup 2018 grâce à la victoire de la paire française dans le double décisif. Les Françaises  Kristina Mladenovic (13ème WTA) et  Amandine Hesse (228ème WTA) ont remporté ce match clé en 3 sets (6/4 2/6 6/2)) et au bout du suspense contre Elise Mertens (20ème WTA) et Kirsten Flipkens (70ème WTA). Malgré un relâchement dans la seconde manche, la paire française a réussi à aller chercher sa qualification, qui était loin d'être acquise en début de week-end. Une joueuse est féliciter chaudement pour l'ensemble de son oeuvre au cours de ce week-end : c'est Kristina Mladenovic. La N°2 Française a en effet porté de bout en bout l'équipe de France, en remportant 3 points sur 3 (ndlr, 2 en simple, 1 en double). Mention spéciale également pour Amandine Hesse qui s'est parfaitement comportée lors du double, contituant un double très complémentaire avec la Nordiste. 

Parmentier battue, la Belgique avait recollé à 2/2

En revanche, en l'absence de Garcia en simple, le problème de la deuxième joueuse reste entier. Parmentier, prise par l'enjeu et trop fragile dans le jeu, aura perdu ses deux points sans le moindre espoir d'en remporter au moins un. Toujours est-il que L'équipe de Yannick Noah affrontera  donc pour une place en finale, les Etats-Unis les 21 et 22 Avril prochain en France Avant ce double, la France a donc eu l'occasion d'empocher sa qualification pour les 1/2 finales lors du 4ème simple. Mais hélas, Pauline Parmentier (91ème WTA) n'est pas Kristina Mladenovic. La Native de Cucq s'est en effet complètement loupée lors de ce simple qui aurait pu être décisif. Cette rencontre a donc vu la très large victoire de la Belge Alison Van Uytvanck (79ème WTA) en deux sets secs (6/1 6/3) face à une Parmentier, dépassée en terme de niveau et incapable de se transcender, étant totalement prise par l'enjeu. En revanche son adversaire a joué relachée tout au long du match et n'a jamais été inquiétée. 

Mladenovic apporte le point du 2/1

Dommage car la France n'était plus qu'à un point des 1/2 finales grâce à 
Kristina Mladenovic (13ème WTA) qui a démontré qu'elle était bien la patronne de cette équipe de France de Fed Cup. En effet, dans le match des N°1, ce dimanche midi, alors que les deux équipes en étaient à 1/1 à Mouilleron-Le-Captif, la Tricolore avait logiquement dominé la N°1 Belge Elise Mertens (20ème WTA) en deux sets très solides (6/4 6/4). Maldenovic avait su, à la fois, être opportuniste et faire preuve d'un gos mental. Tout d'abord elle breakait au meilleur des moments (4/4) dans la première manche pour ensuite l'empocher. Puis, malmenée d'entrée de second set et menée 0/3, elle effectuait une magnifique "remontada" en "marchant" sur son advervaire, inscrivant au passage 5 jeux d'affilée face à une Mertens perdue sur le court et commetant alors de grosses fautes directes. La Nordiste bouclait finalement ce match sur son jeu de service à sa 5ème balle de match (6/4). Ce premier simple de la journée remporté par les Bleues, permettait donc à la France de mener 2/1.

source tennisleader.

kt4e2tbf6r-12-02-2018.jpg

5ème titre en carrière pour Pouille

Lucas Pouille (17ème ATP/N°2) a parfaitement profité ce dimanche de sa qualifcation inesperée en finale de l'Open Sud de France de Montpellier  face à Richard Gasquet (33ème ATP) pour s'octroyer un nouveau titre ATP, son 1er à Montpellier. Dans une 1ère manche serrée ou les 2 joueurs ont conservé leur engagement, c'est finalement le Nordiste, un peu plus tranchant, qui s'est envolé dans le tie-break remporté 7 points à 2. Le second acte fut également serré mais le 17ème joueur mondial, solide au service (10 aces, 0 balles de break concédée) s'est contenté d'un unique break face au Biterrois visiblement émoussé après sa demi-finale éprouvante la veille pour finalement remporté le match et donc le tournoi en 2 sets (7/6(2) 6/4).

 

source tennisleader.

6ki8bvpm1c-02-02-2018.jpg

Wozniacki redevient n°1 mondiale

Après sa magnifique victoire ce samedi à Melbourne, Caroline Wozniacki est la nouvelle N°1 mondiale (+ 1 place) au classement WTA depuis ce lundi matin, 6 ans après avoir atteint cette place. La Danoise, déjà vainqueure du Masters WTA de Singapour en fin de saison dernière, compte donc désormais 250 points d'avance sur Simona Halep (2ème WTA) qui a perdu gros en Australie : toujours pas de titre en Grand Chelem (ndlr, 3ème finale de majeurs perdue, sur 3 disputées) et perte de sa place de N°1 mondiale. 

Serena Williams absente, Wozniacki en profite

Cependant, si Serena Williams (22ème WTA, NC) est dans une période de retour sur le circuit plus compliquée que prévu des suites de la naissance de son premier enfant, Wozniacki est la joueuse la plus régulière sur le circuit depuis près de 6 mois. Victorieuse notamment l'an passé au Masters WTA de Singapour, la Danoise poursuit 2018 sur le meme tempo avec une finale à Auckland, perdue face à Julia Goerges (12ème WTA), elle aussi en grande forme, et surtout la victoire finale à Melbourne. Enfin, la nouvelle n°1 mondiale en est à un très beau ratio de 11 victoires pour une seule défaite depuis le début de la saison.

source tennisleader.

cpy51kh1my-02-02-2018.jpg

Mladenovic renoue enfin avec la victoire !

Tenante du titre du tournoi WTA de St-Pétersbourg, Kristina Mladenovic (10ème WTA) a enfin mis un terme à sa série noire ce jeudi lors de son entrée en lice lors des 1/8èmes de finale du tournoi russe. La Nordiste restait en effet sur le chiffre incroyable de 15 défaites consécutives en simple et se rapprochait dangereusement du record détenu par, entre autres Arantxa Rus (ndlr, 17) ! Mladenovic, qui avait perdu complètement sa confiance sauf en double où elle a remporté la semaine dernière l'Open d'Australie en compagnie de Timéa Babos, s'est "retrouvée" ce jeudi à St- Pétersbourg pour l'emporter face à la Slovaque Dominika Cibulkova (26ème WTA), en deux sets (6/4 6/4) au terme d'un match globalement maîtrisé. Sa victoire en double en Australie a sans doute rebooster sa confiance jusque là en berne. La N°2 Française met donc un terme à une période de disette qui datait depuis début août 2017. Certes tout n'a pas été parfait puisque la Nordiste a été breakée d'entrée (0/2), mais elle a eu eu le mérite de revenir, et le service est toujours très irrégulier (ndlr, 9 double fautes pour seulement 3 aces). Mais l'objevtif a été atteint : stopper l'hémorragie. La N°2 Française devra toutefois confirmer en quarts de finale où elle affrontera Katerina Siniakova. 

source tennisleader.

rf-zl2vrax-02-02-2018.jpg

Bilan (H) : Federer est redevenu le boss

3 titres du Grand Chelem (ndlr, Open d'Australie 2017 et 2018, Wimbledon 2017) en 12 mois, le doute n'est plus permis. A 36 ans passés, Roger Federer (2ème ATP) est redevenu le boss du tennis mondial comme au bon vieux temps. Le Suisse, comme il avait commencé à le faire en janvier 2017, continue donc d'écrire sa légende sous nos yeux incrédules ainsi que sous ceux, envieux, de ses adversaires directs. Ce champion hors normes, l'un des plus grands de tous les temps, tous sports confondus, a donc remporté son 20ème titre en Grand Chelem et a parfaitement, contrairement à ses concurrents directs, assumé son statut de grand favori. A ce rythme, il n'est pas impensable de le voir dans un jour proche, égaler le record de 22 titres en majeurs de Steffi Graf. Et même, pourquoi pas d'aller chercher les records de Serena Williams (23 titres) et de Margaret Court (24 titres). Et last but nos least, il ne compte désormais plus que 155 petits points de retard sur Rafael Nadal (1er ATP) au classement ATP, ce qui signifie qu'il peut même redevenir N°1 mondial dans les semaines à venir. C'est tout simplement remarquable d'autant plus que le Maestro "gère" parfaitement son programme (ndlr, finis la terre battue et les sollicitations non indispensables) mais également  ses matchs, aussi bien durant les temps forts que les faibles. A ce train là, s'il n'a pas de pépins physiques, il peut continuer à non seulement jouer encore quelques années, mais surtout à remporter d'autres grands titres.

La faillite des autres favoris et des outsiders


Mais cet Open d'Australie 2018 aura, aussi, été marqué la faillite des autres membres du Big Five. Hormis Andy Murray, absent pour cause d'opération à la hanche, aucun n'a été à la hauteur. Rafael Nadal (1er ATP), qui avait déjà abandonné au dernier Masters de Londres, a fait de même en quarts de finale (ndlr, blessure au Psoas) face à un exceptionnel Marin Cilic (3ème ATP); Novak Djokovic, qui n'a plus rien à voir avec le "grand Djoko" des années 2011 et 2015, a été éliminé sans gloire et en 3 sets par le jeune Hyeon Chung; Quant à Stan Wawrinka, il a, lui aussi, sombré et ce dès le 2ème tour. Autant dire que ce Big Five est, hormis Federer, un véritable champ de ruines actuellement. Le pire est que derrière, les outsiders ont été incapables d'en profiter, Marin Cilic, excepté. David Goffin n'a pas confirmé ses bonnes dispositions des derniers mois, Milos Raonic est toujours en méforme, Grigor Dimitrov (ndlr, battu par Krygios) a encore déçu,  alors que Juan-Martin Del Potro a été sèchement éliminé par Berdych au 3ème tour. Enfin Dominic Thiem et Alexander Zverev, ont de nouveau affiché leur fragilité mentale. Les deux seuls a voir surnagé auront été Marin Cilic et Tomas Berdych, qui ont réussi à inquiéter Federer.

Les révélations Chung & Edmund; Le fiasco des Français

Heureusement, il y aura eu quelques révélations durant cet Open d'Australie. A commencer par le jeune Coréen du Sud Hyeon Chung (29ème ATP, 21 ans), bluffant, avec ses magnifiques "perfs" face à Alexander Zverev (5ème ATP) et Novak Djokovic (13ème ATP). Dommage qu'il n'ait pu disputer ses chances en demies (ndlr, abandon à cause d'ampoules) face au tenant du titre, Roger Federer (2ème ATP). Kyle Edmund (26ème mondial), que personne n'avait vu venir, aura été également l'un des autres animateurs à Melbourne. Mais en demies il est tombé sur un Cilic sérieux. Enfin, il faut saluer les beaux parcours de Tennys Sandgren (1/4 de finaliste) et du Hongrois Marton Fucsovics (1/8èmes de finaliste). Coté Français, on passera très vite, une nouvelle fois, sur ce qui a été un fiasco quasi général : Lucas Pouille (17ème mondial et nouveau N°1 français !), comme en 2017, a été sorti d'entrée; Jo-Wilfried Tsonga (19ème ATP) a hélas confirmé qu'il était sur une pente savonneuse en grand chelem (ndlr, 1/4 en 2017, battu au 3ème tour cette année par Kyrgios); Gaël Monfils (44ème ATP) a existé un set face à Djokovic au 2ème tour alors que Richard Gasquet a, quant à lui, été sorti logiquement en 3 sets par Federer au 3ème tour. Enfin, le double Mahut/ Herbert a complété ce très sombre tableau en étant sorti dès le 2ème tour. Seuls le vétéran Julien Benneteau, pour sa dernière saison, s'est battu comme un lion alors qu'Adrian Mannarino (25ème mondial), a fait le job, comme d'habitude. Finalement, les bonne nouvelles seront venues du tournoi juniors avec la très belle finale de la Bretonne Clara Burel et de la victoire en double garcons du tandem tricolore Tabur/ Gaston. Un bien maigre bilan pour le tennis masculin tricolore, une fois de plus.

source tennisleader.

z6igadnhht-02-02-2018.jpg

Bilan (F) : Wozniacki sur sa lancée du Masters

C'est un carton plein qu'a réalisé Caroline Wozniacki (2ème WTA/N°2) dans cette édition 2018 de l'Open d'Australie. En effet, non seulement, la Danoise a remporté son premier titre en Grand Chelem mais elle a également récupéré au passage la première place mondiale. Enfin, en conférence de presse, personne ne lui posera la sempiternelle question de "Comment se fait-il qu'elle n'a pas encore remporté de titre majeur depuis le temps ?" La Danoise, joueuse la plus régulière depuis le Masters WTA de Singapour qu'elle a remporté fin 2017, aura donc su profiter d'un tableau assez ouvert pour rafler le titre, en l'absence de Serena Williams, mais aussi d'un mental en acier trempé. A l'inverse, Simona Halep (1ère WTA/N°1), est la grande perdante du tournoi. Face à Wozniacki, elle a perdu sa troisième finale de Grand Chelem en autant de finales disputées (ndlr, Roland-Garros 2014 et 2017, OA 2018) et de surcroît, elle a été obligée d'abandonner sa couronne de N°1 mondiale. Mais, dans le cas présent, on peut dire qu'elle aura perdu en finale faute d'avoir pu disposer de l'énergie qu'elle a allègrement gaspillée dans les tours précédents. Toujours est-il que Halep n'arrive toujours pas à passer un cap. Exceptées les deux premières joueuses mondiales, les autres favorites n'auront pas été au rendez- vous. En effet, Garbine Muguruza (3ème WTA/N°3) a été éliminée au deuxième tour quand Venus Williams (5ème WTA/N°5), finaliste en 2017, n'a pas réussi à passer...le premier ! On notera toutefois, le joli retour d'Angélique Kerber au plus haut niveau, seulement battue par Halep en 1/2 finales.

Mertens confirme, les Françaises en méforme

Du côté des outsiders, Jelena Ostapenko (7ème WTA/N°7), vainqueure du dernier Roland-Garros, a été sortie dès le troisième tour alors que Julia Georges (12ème WTA/N°12), qui arrivait plutôt en forme, a vu Alizé Cornet (38ème WTA) lui barrer la route dès le deuxième tour. Huereusement, cette édition de l'Open d'Australie a aussi permis à des joueuses de confirmer leurs bonnes dispositions actuelles. Tout d'abord, Elise Mertens (35ème WTA) a su surfer sur sa victoire au tournoi de Hobart pour se hisser jusqu'en demi-finales du tournoi, éliminant au passage Elina Svitolina (4ème WTA/N°4) en quarts de finale. La Rod Laver Arena a aussi été le théâtre d'une belle histoire. En effet, la jeune ukrainienne Marta Kostyuk, âgée de 15 ans seulement, a réussi à atteindre le troisième tour avant d'être éliminée par sa compatriote Elina Svitolina. Du côté tricolore, le bila est, hélas, maigrelet. Kristina Mladenovic (10ème WTA) n'a pu stopper une quinzième défaite d'affilée, cette fois-ci contre la Roumaine Ana Bogdan (104ème WTA). Caroline Garcia (8ème WTA/N°8), quant à elle, en délicatesse avec son dos, aura réussi à atteindre les 1/8èmes de finale et aura été la seule française à être en deuxième semaine, avant d'être défaite sèchement par Madison Keys (20ème WTA/N°17). Alizé Cornet (38ème WTA), de son côté, a réalisé une belle performance au deuxième tour pour vaincre Julia Goerges mais a cédé, de peu, au tour suivant face à Elise Mertens. Pauline Parmentier (82ème WTA), Océane Dodin (85ème WTA), et Jessika Ponchet (207ème WTA) auront, quant à elles, été éliminées d'entrée.

source tennisleader.

6b3wu_uznb-02-02-2018.jpg

Federer remporte son 20ème titre !

Roger Federer (2ème ATP/ N°2) est décidément le meilleur joueur de l'histoire du tennis ! Ce dimanche, en finale de l'Open d'Australie, l'ex-numéro 1 mondial a renforcé un peu plus son mythe en remportant le 20ème titre du Grand Chelem de sa carrière (ndlr : son 6ème à Melbourne). En effet, le Suisse est venu à bout difficilement du 6ème joueur mondial Marin Cilic (N°6), en 5 sets (6/2 6/7(5) 6/3 3/6 6/1) et 3h07 de jeu. Le Suisse a fait parler son expérience dans cette finale, en gérant parfaitement les temps forts et les temps faibles, se montrant appliqué et sérieux tout au long du match, notamment au service. Le Croate, pour sa part, s'est montré trop irrégulier dans cette rencontre (ndlr : 62 fautes directes contre 40 pour son adversaire), et s'incline donc comme à Wimbledon en finale face au Suisse. Fait exceptionnel pour un joueur de 36 ans passés, Federer fait donc le "back to back" en conservant donc son titre et entame de la meilleure des manières cette année 2018.

source tennisleader.

1vysiiu3jm-27-01-2018.jpg

1er titre en Grand Chelem pour Wozniacki !

Après deux tentatives manquées en finale de l'US Open en 2009 et 2014, Caroline Wozniacki (2ème WTA/N°2) s'est offerte, ce samedi en finale de l’Open d'Australie, son premier titre en Grand Chelem. En effet, la numéro 2 mondiale s'est imposée dans la fournaise de la Rod Laver Arena face à Simona Halep (1ère WTA/N°1), au terme d'un match de très haut niveau qu'elle a finalement conclue, au bout du suspense, en 3 sets (6/7(2) 3/6 6/4) et 2h53 de jeu. Cette victoire est synonyme d'un nouveau tournant dans la carrière de Caroline Wozniacki, qui retrouvera, six ans après l'avoir perdue, la place de numéro 1 mondiale ce lundi. La Roumaine, de son côté, s'est bien battue mais a été trop courte physiquement dans ce match pour espérer mieux. Elle enchaîne donc une troisième défaite en finale d'un majeur (ndlr : après ses désillusions à Roland Garros en 2014 et 2017).

Une victoire au bout du suspense

Caroline Wozniacki avait très bien débuté cette finale breakant d'entrée la numéro 1 mondiale dans le 1er set. Agressive en fond de court, notamment grâce à son revers long de ligne, elle mettait à mal la Roumaine et empochait finalement logiquement le 1er set après un moment de fébrilité à 5/3. Dans le deuxième set, Halep montrait de plus en plus de signes de fatigue mais la numéro 1 mondiale réussissait finalement à s'offrir, à la surprise générale, un 3ème set. Cette 3ème manche aura finalement été celle de la délivrance pour la Danoise. Après une première partie de set indécise, où les deux joueuses perdaient tour à tour leur mise en jeu, Wozniacki a finalement réussi à profiter de la fébrilité physique de son adversaire pour s'offrir le plus grand titre de sa carrière.

source tennisleader.

3_tj9yvzr5-23-01-2018.jpg

Tsonga et Pouille en chefs de file

Yannick Noah annonçait ce mardi après-midi lors d'une conférence de presse télephonique la sélection retenue pour la réception des Pays-Bas au premier tour de la Coupe Davis du 2 au 4 février à Albertville. Comme lors de la finale à Villeneuve d'Ascq, le capitaine de l'Equipe de France a globalement reconduit le même groupe qui a remporté la finale de l'année dernière. En effet, Jo-Wilfried Tsonga (15ème ATP), Lucas Pouille (18ème ATP) et Richard Gasquet (31ème ATP) sont retenus. Pour le double, c'est la paire Nicolas Mahut (6ème mondial en double)/Pierre-Hugues Herbert (11ème mondial en double) qui, sur le papier, officieront. Les deux grands absents de cette équipe sont Gaël Monfils (39ème ATP), vainqueur du tournoi ATP de Doha cette année, qui semble pourtant être affuté en ce début de saison et, à un dégré moindre, Adrian Mannarino (27ème ATP), qui de son côté, qui sort d'un quart à Sydney (ndlr, battu par Fognini) et surtout d'un troisième tour à l'Open d'Australie, seulement battu par Dominic Thiem (5ème ATP/N°5). Clairement Noah a choisi la continuité. Sauf pour lui puisqu'il a annoncé que 2018 serait sa dernière année à la tête des Bleus.

source tennisleader.

ptn34gtikp-23-01-2018.jpg

NADAL ABANDONNE EN 1/4 vs CILIC

C'est un énorme coup de tonnerre qui s'est produit ce mardi midi (ndlr, night session en Australie) sur la Rod Laver Arena. En effet, fait rarissime en Grand Chelem pour lui, Rafael Nadal (1er ATP/N°1) a abandonné au début du 5ème set alors qu'il disputait son quart de finale face à Marin Cilic (6ème ATP/N°6), à cause d'une blessure en haut de la cuisse droite (adducteurs ?) contractée au milieu de la 4ème manche. Le champion espagnol a dû à se résoudre à jeter l'éponge alors que les deux hommes étaient à deux sets partout (3/6 6/3 6/7(5) 6/2) et que le N°1 mondial venait d'être breaké en début de 5ème manche (0/2 ab.), le tout au bout de 3h50 de jeu. Fait très inquiétant pour le Majorquin, il s'agit du deuxième abandon consécutif en compétition officielle après son retrait du Masters de Londres en novembre dernier. Il est, bien sûr, à espérer pour lui et pour le tennis en général qu'il ne s'agisse que d'une simple blessure dont le Majorquin va se remettre très rapidement. Mais ces signaux négatifs à répétition sur son physique, ne laisse hélas présager rien de bon pour la suite de la carrière du "Toro de Manacor". Nadal commence en effet à "prendre de l'âge" (ndlr, il fêtera ses 32 ans le 3 juin prochain) et son jeu "tire" énormément sur le physique, à l'inverse d'un Federer qui joue en relâchement.

Cilic fait craquer Nadal

Il n'y aura donc pas de remake d'une finale Nadal/ Federer, comme ce fut le cas en 2017. Indépendamment de la blessure de Nadal, il faut dire également que tout le mérite en revient à Cilic, qui a usé physiquement le Majorquin. Et, surtout peut-être, qui n'a jamais lâché mentalement alors qu'il était mené 2 sets à 1. 
Le Croate s'est donc logiquement octroyé le droit d'affronter Kyle Edmund (49ème ATP) en 1/2 finales, pour une place en finale, ce qui serait une première pour lui. Mais nous n'en sommes pas là. Pour en arriver là, Cilic a pratiqué un tennis explosif qui a obligé le Majorquin à mettre un genou à terre. Jugez plutôt : 20 aces claqués (pour seulement 3 à Nadal) et le chiffre colossal de 83 coups gagnants (pour seulement 39 à son adversaire) ! Mal parti dans son match en concédant logiquement la première manche (3/6), car trop timoré, le Croate a, par la suite, lâché les chevaux ! Et, ce, même s'il a concédé la 3ème manche dans un tie-break qu'il n'aurait jamais dû perdre. Un peu après cela, le Majorquin s'était vu prodiguer un médical time out, assez long, pour se faire soigner alors qu'il était mené 1/4 dans la 4ème manche. On connaît la suite. Immédiatement après avoir été breaké (0/2) dans le 5ème set, Nadal s'est alors dirigé vers l'arbitre de chaise pour lui serrer la main et, du coup abandonner. Cilic, sifflé injustement par un public sûrement déçu, alors qu'il n'en avait pas rajouté dans la victoire, pouvait savourer son bras de fer remporté. C'est, tout autant lui, que la blessure de son adversaire, qui a fait plier le Majorquin aujourd'hui.

source tennisleader.

xf9_ecgsgl-06-01-2018.jpg

Federer toujours invaincu en Hopman Cup

Roger Federer (2ème ATP) continue son parcours parfait à Perth, lors de la Hopman Cup. Le champion suisse s'est en effet imposé pour son dernier match de simple en phase de poules de la Hopman Cup face à Jack Sock (8ème ATP) en deux sets (7/6(5) 7/5) et 1h35 de jeu, au treme d'un match de très bon niveau de la part des deux joueurs. Le Bâlois apporte ainsi le premier point à la Suisse et reste invaincu en 3 matchs en 2018. De bon augure pour le Suisse qui, avec David Goffin, semble être actuellement le seul membre du Top 10 à être paré pour le premier tournoi du Grand Chelem de l'année. Assez bon dans les déplacements, performant au service et avec toujours le même talent, Federer poursuit idéalement sa préparation pour le premire grand chelem de l'année. 

Chez les Dames, Osaka et Bencic à l'honneur

Elle forme avec Yuichi Sugita la paire japonaise, novice dans l'épreuve, et pourtant, elle a abordé cette compétition sans pression. Naomi Osaka continue de progresser sur le circuit face aux joueuses et fait désormais partie des joueuses qui seront probablement à suivre durant cette saison. Victorieuse notamment de la Russe Anastasia Pavlyuchenkova  au tie break du troisième set ce jeudi, Osaka prouve qu'elle a du mental. L'autre joueuse en vue durant cette Hopman Cup, est la Suissesse Belinda Bencic. Invaincue à l'image de son partenaire de luxe, Roger Federer, Bencic fait un retour fracassant sur le circuit (ndlr, 17 victoires consécutives) après diverses blessures et opérations par le passé. Dans ce Groupe B de la compétition, la Suisse, si elle l'emporte, serait la première équipe qualifiée pour al finale.

source tennisleader.

ehvesz3jr7-06-01-2018.jpg

Simon et Monfils titrés ce samedi

Gilles Simon (89ème ATP) a remporté ce samedi le titre au tournoi ATP de Pune en dominant en finale le Sud-Africain Kevin Anderson (14ème ATP/ N°2) en deux manches (7/6(4) 6/2) et 1h38 de jeu. Le tournant du match se joue dans le tie break du 1er set, où le Tricolore dégouta Anderson lors d'un rallye de 39 coups en ramenant toutes les balles du Sud-Africain sur la première balle de set du Français. Le Niçois bat notamment 3 Top 20 cette semaine, tels que Roberto Bautista-Agut en 1/4 (20ème ATP/ N°3), Marin Cilic (6ème ATP/ N°1) en 1/2, et enfin Anderson en finale, pour s'offrir ainsi le 13ème titre de sa carrière, trois ans après son dernier titre glané lors de l'Open 13 de Marseille

ATP Doha : Monfils éteint Rublev en finale

Gaël Monfils (46ème ATP) s'est imposé ce samedi en finale du tournoi ATP 250 de Doha face au Russe Andrey Rublev (39ème ATP) en deux petits sets (6/2 6/3) et 1h00 de jeu. Le Parisien a littéralement éteint la fougue du Russe, dont le jeu était uniquement basé ce soir sur des coups puissants du fond du court. Cette tactique n'a vraisemblablement pas fonctionné puisque son adversaire l'a laissé faire les points et les fautes. Un manque d'expérience en finale encore criant du jeune Russe qui permet au Français de remporter à Doha son 7ème titre ATP, le premier depuis Washington en 2015, et réalise un bon début de saison à 10 jours de l'Open d'Australie. A noter que Monfils  est le premier joueur français à remporter le tournoi qatari en étant invité depuis Nicolas Escudé en 2004, et qu'il en est à sa 9ème victoire consécutive face à un joueur russe depuis sa défaite face à Mikhail Youzhny à Rotterdam en 2010.

source tennisleader.

ldmujnf73d-06-01-2018.jpg

La Suisse remporte la Hopman Cup

La Suisse a donc succédé à la France au palmarès de la Hopman Cup ce samedi midi, en battant l'Allemagne 2/1, lors du double mixte décisif. Il faut dire que le "Maestro" avait mis les Helvètes sur les bons rails. Alors que la plupart des cadors se débattent avec des problèmes de blessure ou retardent leur début de saison, il y en a un qui lui est en forme, c'est Roger Federer (2ème ATP). Tout roule en effet parfaitement pour le champion suisse qui a enregistré ce samedi matin sa 4ème victoire en simple en autant de matchs. Federer a en effet battu logiquement Alexander Zverev (4ème ATP) en 3 manches (6/7(4) 6/0 6/2). Piqué par la perte du 1er set, à cause de quelques erreurs dans le tie-break et qu'il aurait dû remporter (ndlr, 1 balle de set en sa faveur), le Bâlois a ensuite haussé son niveau de jeu, écoeurant son adversaire, alors que dans le même temps le jeune allemand a plongé, physiquement et mentalement sous la pression de l'Helvète qui a démontré qu'il serait le grand favori du prochain Open d'Australie compte tenu du niveau de jeu qu'il affiche déjà. A la suite Angélique Kerber battait Belinda Bencic (74ème WTA) en deux manches (6/4 6/1). Mais la Paire Federer/ Bencic donnait la victoire aux Suisses en battant la paire A. Zverev/ Kerber en deux manches (4/3 4/2).

source tennisleader.

1r7lb4tk5x-08-12-2017.jpg

Ils ont décidé de dire stop en 2017

Paul-Henri Mathieu (35 ans, Français) : talentueux et ombrageux
Après plus de 15 ans sur le circuit, Paul-Henri Mathieu (247ème ATP) à donc décidé de prendre sa retraite en cette fin de saison 2017 lors des Interclubs de 1ère division avec le TCBB. Plus connu sous le sobriquet de «PHM», cet Alsacien peu prolixe et ombrageux aura pourtant été l’un des joueurs Français les plus appréciés du public sans pour autant obtenir des résultats flamboyants. Du reste, et hélas pour lui, le public expert se souvient surtout de sa terrible désillusion devant Mikhail Youznhy en finale de Coupe Davis où il disputera le match 5 qui aurait pu offrir le saladier d’argent aux Bleus. On connait la suite alors qu'il menait 2 sets zéro. Malgré cela "Paulo" remportera tout de même 4 titres en simple sur le grand circuit et un titre en double avec Nicolas Devilder. En 2006, le Français aura notamment fait rêver le public du court Philippe Chatrier en poussant dans ses retranchements Rafael Nadal même s’il s’inclinera en 4 manches (7/5 4/6 4/6 4/6). Il pourra se targuer d’avoir le record du match le plus long en 4 sets en Grand-Chelem (4h53). Dorénavant, le nouveau retraité compte profiter de sa famille et de ses deux enfants tout en gardant un pied dans le tennis où l’on devrait rapidement le revoir. A lire également  : https://www.facebook.com/PHMofficiel/posts/1544943522220423
Palmarès : Simple : 4 titres ATP (Moscou, Lyon en 2002; Casablanca et Gstaad en 2007); Double : 1 titre ATP; Coupe Davis : 1 finale (2002); Meilleur classement ATP : 12ème mondial (2008)

Radek Stepanek (Tchèque, 39 ans) : l'attaque comme crédo
Le tennis perd en 2017 un autre de ses joueurs les plus emblématiques. Radek Stepanek aura en effet marqué l'histoire de son empreinte. Excellent joueur de double où il remportera notamment 18 titres sur le circuit pour 33 finales disputées dont deux Grands Chelems (Open d'Australie en 2012, US Open en 2013) avec son partenaire Leander Paes, le Tchèque a été également un excellent joueur de simple, 8ème mondial à son meilleur classement.
Il remporte la Coupe Davis en 2012 avec la République tchèque en apportant le cinquième point décisif en finale face à l'Espagne en battant Nicolas Almagro. Il récidivera l'année suivante en battant la Serbie de Novak Djokovic en remportant à nouveau le 5ème match décisif, cette fois-ci contre Dusan Lajovic. Grâce un à un jeu très offensif et une magnifique "main", Stépanek glanera également 5 titres en simple. Souvent dans l'ombre de son compatriote Tomas Berdych, celui qui fêtera ses 40 ans l'année prochaine met donc fin à une très belle carrière et va rester dans le tennis comme coach adjoint de Novak Djokovic la saison prochaine.
Palmarès: Simple : 5 titres ATP (Rotterdam, Los Angeles, Brisbane, San José, Washington); Double : 18 titres; Coupe Davis : 2 titres (2012, 2013) Meilleur classement ATP : 8ème mondial (2006)

Juan Monaco : l'esthète a dit adios
Né à Tandil (Argentine), comme son célèbre compatriote Juan Martin del Potro, Juan Monaco a décidé de dire stop le 15 mai de cette année à l'âge de 33 ans, miné par les blessures, notamment au poignet. Joueur talentueux, ce grand ami de Rafael Nadal sur le circuit, n'a pourtant pas eu la carrière que son talent laissait augurer. "Pico" aura tout de même remporté 9 titres sur le circuit, de 2007 pour son premier à Buenos Aires, en terminant en 2016 par celui de Houston. Mais il n'aura pas fait mieux que gagner l'ATP 500 de Hambourg en 2002, une année faste où il va remporter 4 titres sur l'ensemble de la saison. En Grand Chelem il n'ira, hélas pour lui, pas plus loin que les 1/8èmes de finale dont deux fois à Roland Garros (2007 et 2012) et une fois à l'US Open (2007) Il intégrera le Top 10 (10ème) du classement ATP en juillet 2012 mais en ressortira très rapidement. Droitier, au revers à deux mains, sachant faire pas mal de choses sur le court il n'aura néanmoins pas réussi à passer le cap des top joueurs, peut-être à cause du manque d'un coup fort. En 2017, il ne va disputer que 3 tournois et va finir sa carrière au Masters 1000 d'Indian Wells, battu au 1er tour en 3 sets par Adrian Mannarino. Le 15 mai il annonce son retrait définitif du circuit.

Palmarès: Simple : 9 titres ATP (Buenos Aires, Poertschach, Kitzbuhel, Viña del Mar, Houston, Hambourg, Kuala Lumpur, Düsseldorf, Houston); Double : 3 titres (dont à Doha en 2015 avec R. Nadal); Meilleur classement ATP : 10ème mondial (23 juillet 2012)

 

source tennisleader.

l8adf_4g9b-23-10-2017.jpg

Mladenovic et Garcia dans le Top 10

A l'inverse des hommes, où plus aucun Tricolore ne figure parmi les meilleurs, le classement WTA compte deux Françaises dans le Top 10 ce lundi matin. 9ème la semaine dernière, Caroline Garcia gagne une place et se classe désormais 8ème, soit son meilleur classement en carrière. Mais la surprise vient de Kristina Mladenovic qui, malgré 10 défaites consécutives au 1er tour depuis août dernier , intère le Top 10 (10ème/ + 3 places) pour la première fois de sa carrière également; La N°2 Française a bénéficié des chutes au classement de joueuses comme Angélique Kerber (19ème/ - 8 places), par exemple, ou bien encore de Dominika Cibulkova, désormais 26ème mondiale (-14 places). A noter que l'Allemande Julia Goerges est désormais la N°1 allemande, grâce à sa belle victoire à Moscou (18ème/ + 8 places). Enfin, le Top 5 reste inchangé avec Simona Halep, toujours première.

source tennisleader.

8wjhtgtfyr-23-10-2017.jpg

Tsonga remporte son 4ème titre de la saison

Absent de la tournée asiatique en raison d'un genou douloureux, Jo-Wilfried Tsonga (17ème ATP/ N°2) a soigné son retour sur les courts en remportant ce dimanche après-midi le tournoi d'Anvers au détriment de Diego Schwartzman (26ème ATP/ N°4) en deux sets solides (6/3 7/5). Pourtant, le Français aurait pu conclure plus rapidement sa finale après avoir réalisé deux breaks dans la seconde manche, mais c'était sans compter sur un Argentin accrocheur, parvenant à refaire son retard dans la foulée de chaque break. Fort de 8 aces et 73% de points gagnés derrière sa première balle, le Tricolore a, semble-t-il, laissé ses problèmes physiques de côté pour tenter de finir l'année en beauté, à commencer par le tournoi de Paris-Bercy début Novembre. Le 17ème joueur mondial se donne donc de l'air après une deuxième partie de saison chaotique où il a enchainé des sorties prématurées à Cincinnati et à l'US Open. C'est le 4ème titre de la saison pour le Manceau cette saison, après ceux glanés à Rottherdam, Marseille et Lyon, qui démontre donc que l'équipe de France pourra bien compter sur lui pour la finale de Coupe Davis face à la Belgique fin novembre à Lille. 

source tennisleader.

dub_kxu2dh-15-10-2017.jpg

1er titre depuis 2015 pour Sharapova

Maria Sharapova (86ème WTA) retrouve le goût de la victoire après son dernier titre en tournoi il y a plus de deux ans à Rome. L'actuelle 86ème mondiale s'est imposée en deux sets serrés (7/5 7/5) ce dimanche matin en finale du tournoi de Tianjin  face à la jeune Aryna Sabalenka (102ème WTA) au terme d'un match décousu dans lequel la Russe, menée 4/1 dans le première manche puis 5/1 dans la seconde, est parvenue à inverser la tendance dans chaque set. Contrairement à l'ex numéro une mondiale, la Bélarus n'a jamais réussi à confirmer l'avantage pris aux points dans les sets malgré un excellent pourcentage de première balle (65%) et de nombreuses balles de breaks sauvées (ndlr: 10/16 contre 5/10 pour la Russe). La Tsarine confirme son retour au premier plan en cette fin de saison, elle qui fut suspendue plus d'un an pour dopage. Sharapova va enchainer sur un second tournoi, chez elle, dès la semaine prochaine avec le tournoi de Moscou où les organisateurs lui ont attribué une wild-card. 

source tennisleader.

fl3yy8_2b1-15-10-2017.jpg

FEDERER DOMINE ENCORE NADAL EN FINALE

Open d'Australie, Indian Wells, Miami et Shanghaï ! 4 finales disputées cette saison entre Roger Federer (2ème ATP/ N°2) et Rafael Nadal (1er ATP/ N°1) et 4 victoires pour le Suisse. Qui l'aurait crû il y a encore quelques mois ? Alors que pendant très longtemps la Majorquin a été la bête noire de l'homme aux 19 titres en Grand Chelem, c'est désormais l'inverse et, ce, de manière récurrente (ndlr, aucune victoire de Nadal sur Federer depuis 3 ans et demi). Federer s'est donc imposé sans problème ce dimanche matin en deux sets (6/4 6/3) en finale de l'avant dernier Masters 1000 de la saison. Pour le Suisse, il s'agissait de sa 143ème finale en carrière, son 94ème titre en carrière, son 3ème masters 1000 cette saison, et la seconde fois qu'il l'emporte à Shanghaï, après avoir battu Gilles Simon en finale en 2014. Des chiffres stratosphériques qui situe le champion, si cela était encore nécessaire ! Dans de bonnes dispositions depuis le début de la semaine, le Suisse est monté en puissance progressivement au fil des matchs pour faire, peut-être, son meilleur match ce dimanche, privant du coup le "Toro de Mancor" de toute solution. D'entrée de jeu, l'Helvète prend d'ailleurs Nadal à la gorge en le breakant (1/0).

Aucune balle de break pour Nadal

Coups en demi-volée, accélérations, l'Espagnol est tout de suite débordé et très loin derrière sa ligne. Ce break, Federer va le conserver sans peine tout au long du set. Intouchable sur ses mises en jeu (ndlr, 75% de premières sur la 1ère manche, 7 aces, 10 sur l'ensemble du match), Nadal n'arrive pas à retourner dans de bonnes conditions et ne se créera du reste aucune balle break du match ! Rarissime ! Et même s'il se bat, comme toujours, il ne peut refaire son retard, surclassé par la vitesse de jeu du Suisse (6/4) et quasiment toujours sur le reculoir. Dans le début du second set, le niveau de jeu retombe un peu et les joueurs se neutralisent (2/2). Mais Federer, clairement au dessus et somme toute très facile dans le jeu, donne un petit coup d'accélarateur pour breaker (3/2, puis 4/2). Le match est dès lors plié. Le protégé de Carlos Moya commet trop de fautes directes, est régulièrement débordé, alors que le Suisse déroule, serein. Il double breake même sur le dernier jeu (6/3) pour enfoncer le clou et remporter on ne peut plus logiquement cette finale. Aujourd'hui il y avait une classe d'écart entre ces deux champions qui ont (quasiment) tout remporté cette saison ! On devrait très vite les retrouver, pas très loin de la finale, du côté de Bercy mais également au Masters de Londres, pour le grand bonheur de tous. Et histoire d'arriver au chiffre impressionnant d'un 40ème clasico en carrière et continuer d'écrire encore un peu plus leur légende respective !

source tennisleader.

page 1 sur 18  page suivante »
Publicité

ADBLOCK DÉTECTÉ

Vous utilisez un bloqueur de publicité tel que Adblock ou Adblock Plus
Merci de le désactiver pour notre site afin de pouvoir continué a diffusé ce site.
Actualisez ensuite la page avec la touche F5
1