[Ligue 1] - PSG : derrière Neymar, Adrien Rabiot, l'autre patron

Lundi 21 Août 2017 à 19:47
Lors de la spectaculaire victoire parisienne face à Toulouse, dimanche (6-2), Adrien Rabiot a été étincelant. Derrière la star Neymar, il a été le Parisien le plus en vue.

Aussi influent que les deux Italiens



Bien sûr, face à Toulouse dimanche (6-2), Neymar était partout. Auteur de deux buts et deux passes décisives, l'étoile brésilienne a quasiment éclipsé les autres joueurs parisiens. Pourtant, plusieurs d'entre eux ont brillé, à l'image d'Adrien Rabiot. L'international français de 22 ans a eu une influence conséquente dans l'entrejeu, le soir des adieux de Blaise Matuidi, l'homme qu'il a remplacé dans le milieu parisien.



Rabiot présente un profil différent du nouveau joueur de la Juventus. Il intervient davantage dans la préparation du jeu, dans des proportions quasiment égales à celles de Motta et Verratti. Le Français a touché 94 ballons, pour 99 à Motta et 105 à Verratti, et donné 77 passes, seulement 10 de moins que les deux Italiens. À titre de comparaison, Blaise Matuidi pointait généralement à une trentaine d'unités derrière les deux autres membres du trio la saison passée, lors des matches dominés par le PSG.



Partenaire privilégié de Neymar



Malgré son activité, Rabiot a moins entretenu la connexion technique avec Thiago Motta, le milieu le plus bas du trident parisien. Là où Motta et Verratti se sont échangés 43 fois le ballon, le chiffre tombe à 23 pour la relation Rabiot-Motta. Le Français s'est davantage orienté vers le but adverse, avec de nombreux ballons touchés dans les 20 derniers mètres.



À l'indice xGc, qui évalue l'implication des joueurs dans les actions offensives hors coups de pied arrêtés, le spécialiste «@11tegen11» le place même en tête devant Neymar et Dani Alves. Surtout, le gaucher a beaucoup combiné avec l'attaquant brésilien, qui l'a constamment cherché. Les deux joueurs sont à l'origine et à la conclusion des deux premiers buts. Mais ils ont surtout affiché une belle entente, chacun étant le destinataire privilégié de l'autre (10 passes de Neymar à Rabiot et 16 de Rabiot à Neymar).



Beaucoup de tirs, peu de passes-clé



En plus de son but, Adrien Rabiot a frappé trois fois, meilleur total derrière Neymar (avec Cavani et Kurzawa) dont deux à l'intérieur de la surface. La capacité de projection du troisième milieu parisien, si bien incarnée par Blaise Matuidi, reste intacte, le jeu de tête en plus (à l'image de son occasion à la 12e minute sur un centre de Verratti). Une différence entre le déplacement offensif des deux joueurs : Rabiot va moins chercher l'aile gauche que Matuidi (un seul centre face au TFC), le couloir étant laissé à Layvin Kurzawa.



Le joueur formé au PSG a, en revanche, eu du mal à trouver Edinson Cavani, à l'image du reste de l'équipe. C'est le seul hic de la prestation XXL du Français. Rabiot a parfois tendance à trop «sécuriser» ses passes, ce qui l'empêche de trouver des décalages dans les trente derniers mètres adverses. Dimanche au Parc, il n'a délivré aucune passe-clé (passe avant un tir). Mais le joueur lancé par Carlo Ancelotti progresse très vite. La liste de Didier Deschamps pour la rencontre face aux Pays-Bas sera dévoilée jeudi et pourrait conforter son nouveau statut après un début de saison réussi.


Publicité

ADBLOCK DÉTECTÉ

Vous utilisez un bloqueur de publicité tel que Adblock ou Adblock Plus
Merci de le désactiver pour notre site afin de pouvoir continué a diffusé ce site.
Actualisez ensuite la page avec la touche F5
1