News Cyclisme

  • Contador, la retraite après la Vuelta !
  • Michael Matthews s'impose en costaud à Rodez, Chris Froome récupère le maillot jaune
  • Tour de France (3e étape) : Peter Sagan intouchable à Longwy
  • Tour de France 2017: Geraint Thomas remporte la première étape à Düsseldorf
  • Cyclisme. Jakob Fuglsang remporte le Critérium du Dauphiné
  • Tour d'Italie : Dumoulin remporte le Giro, Pinot 4e
  • Richie Porte vainqueur du Tour de Romandie
  • Mondiaux de cyclisme: pour Nacer Bouhanni, "ça va se jouer sur le fil"
  • Viviani : «J'y ai toujours cru»
S2HV14EG6L-07-08-2017.jpg

Contador, la retraite après la Vuelta !

Alberto Contador raccroche son vélo ! Si on savait la fin proche pour le coureur espagnol de 34 ans, la nouvelle a pris tout le monde de court ce lundi. Dans une vidéo postée sur son compte Instagram, le Pistolero a annoncé la grande nouvelle tout sourire ce lundi. ''Bonjour à tous, je fais cette vidéo pour vous informer de deux choses. Premièrement, je vais participer à la prochaine Vuelta à partir du 19 août, deuxièmement, ce sera la dernière course de ma carrière professionnelle. Je dis ça avec joie, sans tristesse. C’est une décision très réfléchie et je pense qu’il n’y a pas de meilleure chose que de terminer par une course dans son pays. Je suis sûr que ce sera trois semaines magnifiques avec votre soutien. Je suis impatient".

Un dernier défi à la hauteur du talent et de la carrière d'un coureur qui aura marqué ces dix dernières années. Formidable grimpeur, Alberto Contador, dont la carrière aurait pu s'arrêter dès 2005 après une très grave chute sur le Tour des Asturies provoquée vraisemblablement par un début de rupture d'anévrisme (il a passé trois semaines dans le coma, subissant une opération du cerveau et de sa mâchoire fracturée avec la pose de 70 points de suture), a marqué les esprits par son tempérament offensif et son opiniâtreté. Il s'est risqué en effet à plusieurs reprises dans des échappées au long cours, même quand la situation semblait désespérée. Chris Froome en a fait l'amère expérience l'an dernier sur la Vuelta, quand l'Espagnol avait attaqué dès le sixième kilomètre de la 15e étape, piégeant le Britannique et provoquant la victoire finale de Nairo Quintana.

Sur le déclin ces dernières années, comme l'a prouvé sa neuvième place lors du dernier Tour de France, le Madrilène s'est néanmoins bâti un magnifique palmarès avec un triplé sur la Vuelta (2008, 2012 et 2014) et deux doublés sur le Tour de France (2007 et 2009) et le Giro (2008 et 2015). Il entre ainsi dans le cercle très fermé des coureurs ayant remporté les trois Grands Tours: Jacques Anquetil, Felice Gimondi, Bernard Hinault et Eddy Merckx. Il est même le seul avec le ''Blaireau'' à avoir remporté au moins deux fois les trois Grands Tours.  

Seule ombre au tableau, son contrôle positif au clenbutérol (un anabolisant vétérinaire) reconnu en février 2012, qui lui vaut une suspension de deux ans et le retrait de ses victoires sur le Tour de France 2010 et le Tour d'Italie 2011. Une profonde blessure dans la carrière de Contador qui, pour sa défense, avait évoqué la consommation de viande rouge contaminée. Après avoir connu l'essentiel de ses succès chez Astana et Tinkoff-Saxo, le Castillan avait rejoint en 2017 l'équipe Trek-Segafredo avec qui il a obtenu quelques belles places d'honneur (deuxième place sur le Tour d'Andalousie, Paris-Nice, le Tour de Catalogne et le Tour du Pays basque) avant un éventuel dernier sacre sur la Vuelta.

aw6BpPi6ya-15-07-2017.jpg

Michael Matthews s'impose en costaud à Rodez, Chris Froome récupère le maillot jaune

L'explication finale, samedi lors de la 14e étape du Tour de France 2017 entre Blagnac et Rodez (181,5 kilomètres), a tenu ses promesses, et fera sans difficulté oublier les 180 premiers kilomètres de course, au scénario tristement convenu.

Après une échappée à cinq vouée à l'échec, et un baroud d'honneur de l'un des fuyards, Thomas De Gendt (Lotto Soudal), la côte de Saint-Pierre, longue de 570 mètres à 9,6% de pente moyenne, a pleinement joué son rôle de dynamiteuse. Dans cette rampe finale pour puncheurs de gros calibre, c'est l'Australien Michael Matthews (26 ans) qui s'est montré le plus costaud, prenant à la pédale la mesure de Greg Van Avermaet (2e), Edvald Boasson Hagen (3e) et Philippe Gilbert (4e), qui a sans doute lancé trop tôt les hostilités entre favoris.

Matthews, qui obtient en Aveyron son deuxième bouquet sur le Tour (après avoir profité l'an passé du déclassement de Bouhanni), assure un joli doublé à sa formation, Sunweb, au lendemain du succès de Warren Barguil, à Foix.

Bien mal placé au pied de la rampe finale, Fabio Aru (Astana) a perdu très gros : seulement trentième sur la ligne d'arrivée, à 25 secondes du vainqueur, l'Italien a cédé son maillot jaune à Chris Froome (7e de l'étape), qui réalise l'excellente opération du jour. Le Britannique est de nouveau leader de l'épreuve, avec désormais 18 secondes d'avance sur Aru, 23 sur Romain Bardet (3e) et 29 sur Rigoberto Uran (4e).

Une échappée bien trop maigre pour espérer aller au bout

On espérait secrètement, alors que Christian Prudhomme agitait son petit drapeau au km0, à Blagnac, qu'un groupe conséquent allait s'extirper du peloton, et mener toute la journée la vie dure à ce dernier. Le début d'étape a malheureusement ressemblé à beaucoup d'autres, depuis le départ à Düsseldorf, puisque ce sont seulement quatre coureurs (Voeckler, De Gendt, Bouet et Rossen), bientôt rejoints par un cinquième larron (Hollenstein), qui ont courageusement pris les rênes de la course. Derrière, Astana n'a eu qu'à entourer son maillot jaune, Fabio Aru, la BMC et Sunweb assurant un long moment la majorité des relais en tête de peloton, en prévision du duel final Matthews-Van Avermaet, vainqueur en 2015 lors d'une arrivée strictement identique.

Le quintette n'a compté que trois minutes d'avance, au maximum, avant que Thomas de Gendt n'accélère dans la côte de Centrès (2,3 kilomètres à 7,7%), deuxième difficulté répertoriée de la journée. Seul Thomas Voeckler a soutenu un temps le rythme du Belge, vainqueur l'an passé (un 14 juillet) au Chalet Reynard, avant de capituler à son tour à 32 kilomètres du terme de l'étape. La côte de Bonnecombe (non répertoriée) a mis fin à la folle entreprise du combatif du jour, de retour dans le rang vingt kilomètres plus tard. Un quatuor (Caruso, Périchon, Arndt et Lammertink) a bien tenté de s'extirper dans la foulée, sans grande réussite.
 

Fabio Aru a payé cher son mauvais positionnement au pied de la côte de Saint-Pierre

Mal positionné au pied de la côte de Saint-Pierre, ce qui pose à la fois question sur la force de son équipe et sa forme du moment, Fabio Aru n'a jamais réussi à recoller sur ses principaux rivaux. À l'arrivée, le débours est lourd pour l'Italien, qui n'aura porté que deux jours la tunique jaune de leader : 24 secondes lâchées à Froome (7e, 6e lors de l'arrivée identique il y a deux ans), Martin (8e) et Uran (9e), 20 secondes à Bardet (11e), qui a lui lâché quatre secondes au Britannique et au Colombien, et Simon Yates (13e), dix secondes à Landa (20e) et trois secondes à Quintana (23e) et Contador (24e), eux aussi en retrait dans le final au lendemain de leur raid pyrénéen. En difficulté dans le final à Peyragudes, jeudi, Froome a parfaitement géré les deux étapes suivantes, et repris le contrôle d'une épreuve qu'il ambitionne de remporter pour la quatrième fois.    

Trente-neuvième de l'étape, Pierre-Roger Latour (AG2R) gagne une place au général, et est désormais douzième (+10'56''). Dimanche, le peloton de 176 coureurs rejoindra Le Puy-en-Velay depuis Laissac-Sévérac L'Église (189,5 kilomètres), avec le col de Peyra Taillade (8,3 kilomètres à 7,4% de pente moyenne, sommet à 31,5 kilomètres de l'arrivée) en potentiel terrain de jeu pour les favoris, à la veille du deuxième jour de repos.

3Uqq3FGn1q-03-07-2017.jpg

Tour de France (3e étape) : Peter Sagan intouchable à Longwy

Bryan Coquard et Julian Alaphilippe auraient sans nul doute apprécié le final dessiné ce lundi par les organisateurs du Tour, au sommet d'une côte de 3e catégorie menant à la citadelle de Longwy. Mais le premier n'a pas été retenu par sa formation sur l'édition 2017, et le second, blessé au genou, a dû déclarer forfait : aucun Français n'a donc pu contrecarrer les plans de Peter Sagan.

Le champion du monde, favori du jour, et déjà vainqueur d'une étape similaire l'an passé à Cherbourg, s'est imposé avec une maîtrise impressionnante sur les pentes de la côte des Religieuses. Même en ayant déchaussé à 300 mètres de la ligne, le Slovaque a parfaitement géré son sprint, abordant le replat dans la roue de Richie Porte, et devançant sur la ligne ses principaux rivaux, Michael Matthews (2e) et Dan Martin (3e). Auteur d'une montée finale admirable, Arnaud Démare prend la 6e place.

2t95tlvVsF-01-07-2017.jpg

Tour de France 2017: Geraint Thomas remporte la première étape à Düsseldorf

Au général, parmi les principaux favoris, c'est Chris Froome qui fait la bonne opération, en ne terminant qu'à une dizaine de secondes de son coéquipier, laissant Richie Porte, Romain Bardet, Alberto Contador ou Nairo Quintana à près de 30 secondes. A noter l'abandon d'Alejandro Valverde à la suite d'une violente chute.

bgj21ZI3hg-11-06-2017.jpg

Cyclisme. Jakob Fuglsang remporte le Critérium du Dauphiné

Quelle ascension de la part de Jakob Fuglsang dans la montée vers Solaison qui a distancé tous les favoris avec Dan Martin qu’il a aussi distancé dans les derniers kilomètres. Il avait déjà remporté la 6e étape du Critérium cette année. C’est la première victoire du Danois dans ce Critérium qui prend le plein de confiance avant la Tour de France.

Les deux grands perdants de cette étape sont Richie Porte et Christopher Froome qui occupaient respectivement la première et la deuxième place ce matin. Richie Porte s’est battu jusqu’à la dernière seconde mais ce n’était pas suffisant. Alors que Christopher Froome a complètement lâché dans les derniers kilomètres de l’ascension et arrivera sur la Grande Boucle avait quelques incertitudes.

FwyAhzIlsh-28-05-2017.jpg

Tour d'Italie : Dumoulin remporte le Giro, Pinot 4e

Le Néerlandais Tom Dumoulin (Sunweb) a remporté dimanche le Tour d'Italie, la première victoire néerlandaise en 100 éditions du Giro. Au classement final, Dumoulin devance le Colombien Nairo Quintana de 31 secondes et l'Italien Vincenzo Nibali de 40. Le Français Thibaut Pinot, sur le podium avant le début de l'épreuve, pointe à la 4e place, à 1'17 du vainqueur.
La dernière étape, un contre-la-montre entre Monza et Milan, est revenue à un autre Néerlandais, Jos van Emden (Lotto NL). Avec un chrono de 33'08, il réalise le meilleur temps de l'épreuve, devant le nouveau vainqueur du Giro (33'23).

Y3tKndYpdK-01-05-2017.jpg

Richie Porte vainqueur du Tour de Romandie

Richie Porte (BMC) a remporté dimanche 30 avril le Tour de Romandie cycliste, à l’issue d’un ultime contre-la-montre à Lausanne dominé par le Slovène Primoz Roglic (Lotto-NL). C’est le deuxième Australien à s’imposer dans l’épreuve, après Cadel Evans en 2006 et 2011.

Le coureur de 32 ans devance Roglic au classement général, ainsi que le Britannique Simon Yates (Orica). En jaune grâce à sa victoire samedi à Leysin, Yates a perdu 48 secondes sur le vainqueur du jour, Roglic, et a été rétrogradé au second rang au classement général. Venu pour préparer le Tour de France, l’autre Britannique, Chris Froome, n’a terminé qu’au 18e rang final.

Sur un parcours très exigeant de 17,8 km, Richie Porte a creusé l’écart dans la première partie montante, avant de signer le deuxième temps à l’arrivée à Vidy, sur les rives du Lac Léman. Roglic a signé le meilleur temps en moins de 25 min, devant Porte (+ 8 s) et son coéquipier Van Garderen (+ 34 s).

Premier Français, Pierre Latour (AG2R), 18e du contre-la-montre, termine 14e au classement général. Victime d’un incident mécanique, le jeune David Gaudu (FDJ) a concédé plus de 2 min et finit 39e au général.

fSTkKApsZV-26-09-2015.jpg

Mondiaux de cyclisme: pour Nacer Bouhanni, "ça va se jouer sur le fil"

Nacer Bouhanni, qui découvre les Etats-Unis, apprécie le parcours de Richmond et s'attend à une course serrée, "sur le fil", dimanche, jour du Championnat du monde annuel de cyclisme.

hPOfJ3Dsra-11-05-2015.jpg

Viviani : «J'y ai toujours cru»

Elia Viviani (vainqueur de l'étape) : «J'y ai toujours cru. J'attendais cette victoire depuis longtemps. Je veux la dédier à Franco Farronato, mon mécanicien qui a disparu voici quelques semaines. C'est lui qui m'a appris les détails du cyclisme et à prendre soin de mon vélo. C'est le plus beau cadeau que je pouvais lui faire parce qu'il m'a enseigné à toujours donner le maximum. Hier (samedi), le contre-la-montre par équipes ne s'est pas passé au mieux pour nous. Aujourd'hui (dimanche), l'équipe a travaillé aussi pour moi, même si la priorité était de placer à l'avant Richie Porte. Dans le sprint, j'ai laissé partir Andre Greipel, je me suis arrangé pour prendre la roue de Moreno Hofland, qui vient de gagner une étape au Tour du Yorkshire et qui est en forme, puis je l'ai débordé à la fin. Pour la suite, les choses sont claires. Je savais avant le départ que je venais pour travailler pour Richie et l'objectif du maillot rose. Mais j'ai aussi la liberté de pouvoir jouer ma carte personnelle dans quelques étapes.» Michael Matthews (nouveau maillot rose) : «Le circuit était très technique, ça pouvait être dangereux. Heureusement, j'ai été bien entouré. Le plus important, c'était de garder le maillot rose dans l'équipe (Simon Gerrans, également membre de l'équipe Orica GreenEDGE, était leader samedi). L'objectif dans ce Giro, pour nous, est de gagner le chrono par équipes et de conserver le maillot. Il me reste maintenant à gagner une étape.» Domenico Pozzovivo (victime d'une chute, 99e de l'étape) : «Quand la chute s'est produite, plutôt devant dans le peloton, j'étais sur l'extérieur mais je n'ai pas pu passer. Ma chaîne est restée encastrée dans le changement de vitesse, j'ai mis du temps à la remettre. Après, c'était impossible de rentrer, ça roulait très vite devant. J'ai seulement une entaille sur une jambe.»

page 1 sur 0  page suivante »
Publicité

ADBLOCK DÉTECTÉ

Vous utilisez un bloqueur de publicité tel que Adblock ou Adblock Plus
Merci de le désactiver pour notre site afin de pouvoir continué a diffusé ce site.
Actualisez ensuite la page avec la touche F5
1